Le jardin antique

La nuit
Doucement déclinait
Ses étoiles au couchant

Tandis que l'aube nouvelle
Dont se parait l'Orient
Révélé
Dessinait sur mes rêves
Les contours d'un jardin oublié

En silence,
Nos pas accordés parcouraient
Dans l'air pur du matin
Les antiques allées
Bordées de tilleuls

Les sentiers parfumés
De pivoines et de roses

Ah ! ce jardin...
Invitant à nous aimer
Dans la clarté de l'aube

Toi !
Dont le coeur a trouvé le chemin
Emmène-moi
Dans cet Éden oublié

Y respirer les fleurs
Qu'un éternel été
A préservées
De l'espace et du temps

Ce jardin
Où il fera bon nous aimer
Dans la beauté du jour
Renaissant...

 

 

 
Actuellement visiteur(s) en ligne